• 23B-Mai-1917

    23# Mai-Juin 1917 [ Page en construction]1er Mai 1917 .Temps toujours radieux. Promenade à cheval. Galopé à travers champs avec Faraut du Petit Parisien. Visité monument de Champaubert avec des vieux canons - fev. 1814.

    Visite Kriwenko et Elizeieff.

     

    2 Mai Beau temps. Reçu lettre de Sichel. Il va bien Hôpital Michelet à Vanves. Raffin promet de lui porter ses bagages.

    Promenade à cheval avec Guissmann. Visite: col. Kotowitch (1er Regt) lieut. Gutkowsky de Varsovie. Colonel Kotowitch raconte événements de Petrograd.

    Dans la nuit du 30 au 1er, 51 bombes sur Épernay. Incendies et victimes, population fuit. Dans la nuit du 1er au 2, bombes sur central téléphonique Épernay.

     3 Mai Beau temps. Cette nuit entre 10h soir et 2 h, 100 bombes sur Épernay - beaucoup de maisons détruites.

    Général part à Paris - 

     

     

    4 Mai départ à Épernay en auto avec Bielozersk et Automne. Déjeuner au buffet. Bombes. Dégâts. En rentrant, passe à Montmort. Vu Marié et Dargenton. Rentrés avec Zivy et le <Dr>

    Général rentré le soir

     

    5 Mai beau temps, un peu orageux – Tout est vert - tout est en fleurs (arbres fruitiers). - Promenade à cheval.

    Réunion des officiers pour élire un délégué pour aller en Russie.

     

    23# Mai-Juin 1917 [ Page en construction]

    6 au 12 Mai La villégiature à Baye.

     

    Les méttinges2 de soldats et d’officiers continuent pendant que je ponds des citations, traduis des propositions.

    Temps délicieux. Je monte à cheval tous les soirs, de 5 à 7 h .

    L’Amérique accueille avec enthousiasme la mission Joffre - Viviani - Tardieu.

    Le gouvernement russe lutte avec le « Comité »

    Les opérations militaires continuent par des combats acharnés sur le front anglais – des villages passent de mains en mains .

     Après deux semaines, où les coulages de grands navires ont atteint 40-38, on redescend à 23. 

    De Silanes me raconte qu’il tient de son frère, lieutenant de vaisseau ( telegr. sans fil ) qu’on a capturé récemment un sous-marin, avec son code secret de TSF. À l’appel lancé suivant ce code, 14stations terrestres ont répondu – dont 8 en Angleterre et 6 en France ! (pris, près du Hâvre, par embuscade )

     

    13 Mai: Je découvre Mme Anoutchine à Baye ! avec l’ambulance Raulot-Lapointe, la nôtre, elle a passé <15>3 jours à Châlons s/ Vesle pendant notre offensive. Rencontre – présentation. Elle a 49 ans et en paraît 30 à 35. Quel phénomène… 

     

     

    23# Mai-Juin 1917 Le soir, j’emballe 121 propositions pour Légion d’Honneur, Croix de Guerre, Armée et C.A., Une cinquantaine de propositions pour décorations russes. Je les envoie à Pilaprat qui les emportera demain au 7ème C.A. à Chesnay près Merfy. Il me reste le 1er Régiment ( déc. Russes )

    C’est dimanche : j’ai travaillé tout le jour, Pas monté à cheval.

      

    Officiers russes ( Palitzyne?) et officiers français

    14 Mai – 1er mai russe

     

    Palitsyne vient passer une revue et lire un Ordre du jour de Goutchkoff. Il n’a pas de Succès !.. Objections – cocardes rouges – drapeaux rouges et drapeau noir (de Lénine).

    Notre détachement de liaison a un drapeau rouge.

    Palitsyne renonce à voir 3ème brigade et repart pour Épernay.

    23# Mai-Juin 1917 [ Page en construction]

     

    Les soldats circulent avec cocardes rouges – discutant avec délégués des officiers.

    A la revue du matin, les hommes devaient venir sans armes – Quelqu’un a répandu le bruit que des camions vont venir, pendant la revue, enlever les fusils. Aussi, tous viennent en armes, malgré la chaleur.

    Une délégation des interprètes des Régiments vient annoncer au cap. Lelong que, si on les laisse là, ils ne quitteront pas leurs revolvers…

    23# Mai-Juin 1917 [ Page en construction]

     

     

    Déjeuner à 2h1/2. Micheler4 – qui a quitté le Ct du G.H.R. pour celui de la 1ère armée, la nôtre (Fayolle a passé au G.A.C. que Pétain a quitté pour aller au Ministère, Chef E.M. Gal ) doit arriver à 3h1/2 .

    J’ai 3 adjoints interprètes, qui m’aident à traduire mes propositions. Ça va mieux, car j’étais à bout de forces.  

    Le soir, j’emporte à Mlle Romanoff, infirmière, sa citation, et je fais une promenade avec Mme Anoutchine, Raulot-Lapointe avec Mlle Romanoff. Mme Anoutchine sera citée ordre de la Brigade. Elle doit partir demain pour Paris

     

    15 mai. Altercation devant central téléphonique avec Nowak, s/off. russe – sergent français réformé. Il est ivre – et fait des observations aux Soldats de l’E.M. qui me saluent.

    Il apparaît que la revue de Palitsyne au 2ème Régiment a été désastreuse  « Doloi starogo burokrata! Arestovat!"5 » 

    traduction :"À bas le vieux bureaucrate! Qu'on le mette aux arrêts!"]

    Il discute avec les soldats, leur demande la parole… et enfin, il disparaît et rentre directement à Épernay sans s’arrêter à la 3ème Brigade !

    Après son départ, le Général  monte sur le tombereau qui sert d’estrade et adresse quelques mots au 2ème Rég: « je suis votre chef; le jour où vous n’aurez plus confiance en moi, je vous demande de ne pas faire d’histoires, mais de me le dire : je m’en irai et vous demanderez un autre chef ! » Ce sont du moins, les paroles que de Broglie me rapporte.

    Chaque bataillon avait de grands drapeaux rouges; les Cies en avaient de plus petits – rouges et noirs, avec des inscriptions –

    De Broglie, d’Arenberg et Naryschkine6 saluant les drapeaux rouges et noirs !!

    23# Mai-Juin 1917 [ Page en construction]

     

    À 1h. jusqu’au soir, réunion des officiers et soldats délégués des 2 Brigades – pour régler quelques questions de leurs rapports : salut etc … On recommence demain.

    Je suis toujours plongé dans mes Propositions.

    En Russie, Goutchkoff et Korniloff démissionnent. On dit que Roussky a été tué.

     

    16 mai.

    malgré les comités de discipline, soldats ivres se battent dans la rue. Pas de garde, de sentinelles, de patrouilles.

    Le soir, le Dr Ducroix chante. J’ai oublié ma clef dans autre vêtement.

    Ne pouvant rentrer je travaille jusqu’à 5h du matin. Il pleut – froid. Couché à 6h1/2 – levé à 11h.

     

    17. Je finis les décorations russes.

    Je suis proposé pour St Anne au cou avec glaives.

    Nouveau ministère en Russie. Broussiloff et Gourko2 démissionnent.

    L’ordre n° 96 de la Brigade contient les règlements provisoires élaborés dans les séances du 15 et 16.

     

    1 Peut-être : le Sous-Secrétaire d'Etat à la Guerre Resp Service Santé militaire de 1915 à 18

    2 « meeting »

     

    4  Joseph Alfred Micheler général de division français. 1er janv 1917 - 8 mai 1917 : commandant Groupe d'Armées de Réserve (GAR), commande les forces qui attaquent le Chemin des Dames en avril 1917 .

    5Phrase écrite en alphabet cyrillique « À bas le vieux bureaucrate! Qu'on le mette aux arrêts!"

     6 -De Broglie, d’Arenberg et Narischkine -3 familles « aristocratiques ».  Pierre Louis Charles d'Arenberg Capitaine de cavalerie (futur chef de mission « Presse  française » // - Léon Narischkine ?capitaine de réserve de cavalerie russe  ou bien Princesse Narichkine qui s'occupe de l'Ambulance Russe. Jean Amédée Anatole De Broglie

    « 22B-20 au 30 avril 191724B- Mai-Juin1917 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :