• Accueil

    A l'occasion du centenaire de la guerre de 1914-18, nous avons ressorti des tiroirs les carnets écrits par notre aïeul Joseph Duchêne et quelques photos.

     

    01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne

    Cette guerre, il la fera sous deux   affections, d'abord comme sergent au 230è RI, puis à partir de 1916, en tant qu'interprète auprès de la Première Brigade Russe en France. Pourquoi ces deux unités si différentes? Voici en quelques mots son parcours.

     01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Joseph Duchêne (Joseph, Marie Jean-Baptiste) est né le 22 avril 1876 à Massingy en Haute-Savoie. il est le dernier enfant dans une famille d'agriculteurs. Il a trois sœurs et un frère ainé, sa mère meurt alors qu'il n'a que huit ans. Encouragé par un oncle curé, il fait des études et obtient son baccalauréat puis une Licence de lettres en 1898.

    01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne

    En 1902 il part dans l'Empire de Russie, pour y travailler comme professeur de français. Il obtient un poste au Lycée de garçons de Kielce, ville au sud est de la Pologne. Il y rencontre Marie Makarow, elle même professeur au lycée de jeunes filles. Marie Makarow est la fille d'un fonctionnaire russe décédé et d'une alsacienne ayant quitté Paris dans les années 1870. Joseph épouse Marie en 1905. Ils ont deux fils nés à Kielce.

     

    Lorsque la guerre éclate, Joseph quitte Varsovie le 12 août 1914 avec 8 autres hommes mobilisables auxquels trois autres s'ajouteront en cours de route. Joseph Duchêne en tant que sergent, a la charge du groupe qui doit se rendre en France, via Odessa, Constantinople, Marseille....

    01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne

     

    Puis il va à Annecy, au dépôt du 230è Régiment d'Infanterie dans lequel il avait fait son service militaire et obtenu le grade de sergent. En octobre

    01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne

    1914 un détachement dont il fait parti, rejoint le 230 ème RI sur le front de Meurthe et Moselle.  Joseph  retrouve dans ce régiment des amis avec qui il a grandi ou fait ses études, des connaissances de la région de Rumilly, d'Annecy, de Chambéry.  Le 230 ème RI a déjà beaucoup souffert dans les combats d'août en particulier à Rozelieures et Geberviller. Le régiment restera plusieu

    rs mois dans la région de Luneville,  Einville-au-jard, Forêt de Paroy ....

    C'est ce que décrit quotidiennement, Joseph dans deux carnets remplis d'une écriture fine, les combats, la vie de tous les jours, les attentes, les combats , ses sentiments, avec toujours un intérêt pour ce qui se passe entre la Russie et l'Allemagne .

    En 1914, sa femme Marie et ses fils de 8 et 6 ans sont restés à Kielce en Pologne. La Pologne n'a plus d'unité depuis la fin du XVIII siècle, écartelée entre la Russie, l'Autriche et la Prusse. Kielce,sous domination russe avant la guerre, va être prise tour à tour par les Austro-Hongrois, reprise par les Russes puis par les Prussiens. Cela ajoute de l’angoisse à Joseph lui même sur le front, où les lettres de Russie mettent du temps à arriver. Marie quitte Kielce pour Varsovie. Puis quand sa mère meurt en mars 1915 et qu'il devient impossible de rester à Varsovie, elle et les enfants réussissent à venir en France . 01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne

    En 1916 le 230è Régiment d'Infanterie ira dans le secteur de la Foret de Facq puis à partir de fin aôut 1916 à Verdun .

     

    Mais Joseph Duchêne a quitté cette unité en mars 1916. Des troupes russes venant combattre en France aux côtés des français, il a demandé à y être transféré. Il parle couramment russe et polonais. En avril 1916, il obtient son transfert et devient  « officier - interprète de 3è classe pour la langue russe » auprès de l’état maj

    01* 1914 - Il y a cent ans...Joseph Duchêne

    or de la 1ère Brigade de ces troupes Russes en France, sur le front de Champagne. Nous n'avons retrouvé qu'un seul de ses carnets en tant qu'interprète. Il évoque la période de février 1917 avec la Chute du Tsar, et les troubles que cela va engendrer auprès de ces russes qui continuent à se battre en France jusqu'à juillet 1917. Ces Brigades russes devenues trop "incontrôlables" sont envoyées au camp de la Courtine où une mutinerie se déclenchera. Le carnet s’arrête à l'arrivée au camp. Pourquoi Joseph n'écrit-il plus? Devoir de réserve? S'est-il auto-censuré? Nous n'en savons rien.

    Il continue  a effectuer des missions en tant qu'officier interprète avec le Général Niessel en Pologne, puis le Général Mangin en Russie du Sud et Caucase en 1920. Il sera interprète à la conférence interallié pour l

    a reconnaissance de la Pologne. Il est Chevalier de la légion d'honneur en 1924.

    Après la guerre Joseph Duchêne travaille en France comme directeur de l'Office Français du Commerce Extérieur pour la Russie et les Pays Limitrophes, puis à partir de 1929 il devient Délégué du Groupement des Industriels Français en Pologne, il décède à Varsovie en mars 1932. 

    Ses fils se sont établis en France. C'est une autre histoire qui commence, une histoire familiale qui ne croise plus l'Histoire avec un grand H, si ce n'est qu'un des fils de Joseph a épousé une jeune fille ayant fuit la révolution russe .

     

    01

    ------------------------------------

    => "1er Carnet: Octobre1914 - Février 1915 au 230 ème RI"

    => "2è Carnet: Mars 1915 - Début 1916 au 230 ème" 

    => "3è Carnet:Interprète à l'EM 1ère Brigade Russe en France 1916-17"

    => "1918 - Différents parcours de soldats issus des brigades russes."(en construction)

    ----------

    Sites dont proviennent des documents non personnels:

    http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/article.php?larub=3&titre=premiere-guerre-mondiale

    Sites Mémoires des Hommes, BDIC, Gallica

    http://www.blamont.info/19141918.html

    http://pages14-18.mesdiscussions.net

    http://www.francegenweb.org/~b1914-1918

    http://chtimiste.com

    http://www.sav.org/archeoviuz/1418.html